Amelécourt

Amelécourt

L’origine d’ AMELECOURT remonte au XIIIè siècle, le premier nom du village était ALMERICI-CURTIS (le manoir d’Almeric).

Amelecourt  se trouvait aux portes de Coutures et bordait la voie romaine au lieu-dit : « Pré St-Martin ».
De nos jours Saint-Martin est le patron de la paroisse.
Au XIIIè siècle Amelecourt appartenait au Duché de Lorraine, prévoté à Amance du baillage de Nancy.

Le village  connut différents noms au cours de son histoire :

–    ALMERAIC-CURTIS en 777
–    ALMERICI-CURTIS en 822
–    ALMERICOURT en 1272

La première apparition du nom AMELECOURT remonte à 1320.

Le château d’Amelecourt en 1614 était la résidence d’un seigneur, qui dépendait des ducs de Lorraine. De nombreux conflits feront rage pendant des année à cause des salines ce qui amènera la destruction de ce château. En 1636, des bandes de Croates à la solde de l’Espagne s’attaquaient à ce qu’il restait sur les bords de la Seille, tuant et incendiant tout sur leur passage.
Amelecourt disparut dans la tourmente, l’Eglise fut anéantie. Le nouvel édifice fut construit de 1740 à 1746. A partir de 1751 le village passe à la prévôté de Château-Salins.

Pendant la Révolution, les biens de l’Eglise furent spoliés par le gouvernement révolutionnaire.
A partir de 1790 la commune est intégrée au canton de Château-Salins, selon la nouvelle répartition administrative de la première République.

Pendant la période d’occupation allemande, (de 1914 à 1918 et de 1939 à 1945), le village se nommait ALMERISCHHOFEN.

Parmi les noms de lieux-dits portés sur les anciens cadastres peuvent être mis en rapport avec cette voie romaine : le terme « Pièce des Romains » et également la dénomination « Le Pavé » qui apparaît en lisière du bois d’Amelécourt.

À voir, dans la commune, l’ Église Saint-Martin du XVIIIe siècle et son mobilier du XVIIIe siècle qui sont particulièrement intéressants.

Plus récemment un parc éolien de 5 machines (puissance de 2500KW, diamètre de 90 m, hauteur des nacelles 80m) a été implanté en 2007/2008.