Delme

Delme

Delme se situe sur l’axe Metz-Strasbourg, à égale distance de Metz et Nancy, soit approximativement 30 à 35 km des deux villes.  Elle est éloignée d’à peu près 15 km de l’aéroport régional, et de fait à une distance semblable de la gare de Lorraine TGV.

La commune compte des hotels restaurantsépicerieboulangerietabac-journauxcoiffeurgarage… et tous les services de santé(médecins,   pharmacie, dentiste, kiné, infirmières,   vétérinaires …)

À l’époque gallo-romaine, Delme est mentionnée sur la Table de Peutinger sous le nom Ad Duodecimum (A la douzième borne). C’était un poste sur la route de Metz à Strasbourg. Son nom est dérivé de la position : douze lieues gauloises romanisées (Leucae Duodecim de Metz).

A la renaissance, Delme fait partie du marquisat de Nomeny qui appartint au duc de Mercoeur, père de la reine Louise de France et de Philippe-Emmanuel de Lorraine.

En 1661, le roi Louis XIV occupe Nancy. Il impose donc au duc Charles IV de Lorraine la cession de la « route d’Alsace » sur laquelle se trouve Delme. Le bourg devient une possession du roi de France.

En 1790, Delme est rattachée au département de la Meurthe.

Au cours de son règne, Napoléon Ier aurait plusieurs fois fait étape à Delme, à la ferme du château.

En 1871, le Traité de Francfort, faisant suite à la guerre franco-prussienne donne au nouvel Empire allemand les terrtioires germanophines de mla France : La département du haut-Rhin avec Mulhouse, Colmar, le départemnt du Bas-Rhin avec Strasbourg, Saverne, Sélestat et Wissembourg, les cantons vosgiens de Schirmeck et Saales, l’arrondissement Mosellan de Sarreguemines, dans le département de la Meurthe, l’arrondissement de Sarrebourg.

L’état-major allemand impose au chancelier Bismarck l’annexion de Metz, préfecture de l’ex-départment de la moselle et ville romane mais place-forte de première importance. Mais la ville se trouve très proche de la nouvelle frontière franco-allemande, pour la protéger d’une avancée de stroupes françaises , l’arrondissement de Chateau-Salins dont fait partie Delme, bien que de tradition romane, est également annexé. Cette protection se révélera efficace durant le conflit suivant.

La commune de l’ancien département de la Meurthe, dont le nom est germanisé en « Delm », est rattachée au Landkreis Château-Salins dans le Bezirk Lothringen, le nouveau district allemand de Lorraine.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, les appelés delmois, comme tous les conscrits du Reichsland Elsaß-Lothringen, se battent bon gré, mal gré, pour l’Empire allemand. La victoire française sera bien acceptée par les habitants du canton, heureux de retrouver la paix. Le bourg est reconquis par l’armée américaine en 1918.

Après le Traité de Versailles, Delme redevient Français et est rattaché au nouveau département français de la Moselle.

La Seconde Guerre mondiale et le drame de l’Annexion au troisième Reich marqueront plus longtemps les esprits. Le nom de la commune est de nouveau germanisé et devient « Delmen ». Dans l’après-midi du 3 septembre 1944, la centre de triage ferroviaire est bombardé par des obus américains. La commune, meurtrie par les combats, ne sera libérée que le 17 novembre 19441, le même jour que Dieuze et Château-salins.

L’exploitation commerciale voyageurs de la gare de Delme s’arrête au début des années 1970 et celle du fret, vers 1980.

 DELME 2012 Année Culture

« Par son soutien permanent aux projets des associations locales, par sa participation aux animations du territoire et par ses propres initiatives dans le domaine de la culture, la municipalité de Delme assure sa volonté permanente d’un monde rural ouvert et dynamique.
2012 est une année exceptionnelle, et marque l’affirmation de cette volonté dans le patrimoine bâti de la commune…et nous souhaitons que ce ne soit qu’une étape d’une longue histoire à venir… »
Les membres de la commission culture